la vie continue ... toujours !

12 décembre 2017

certainement... à la semaine prochaine !

J'ai quand-même mauvaise conscience.

Je n'écris pas et je vois que vous passez chez moi malgré tout. Merci !

Alors avant de tomber dans les bras de Morphée et surtout après avoir annoncé à Robert qu'il y a de la boxe sur la 21, je viens vous voir un instant.

D'abord, du côté de mon cher et tendre, nous voici revenu au même point que l'an dernier à la même époque, mais cette fois le rendez-vous pour l'intervention a pû être repoussé après le fêtes. Ça devrait être moins difficile (soi-disant !). A voir ... Nous en reparlerons durant la 3ème semaine de janvier.

Jimmy a terminé la rénovation de notre maison! Du bon boulot! Honn^tement ce n'était pas vraiment une rénovation , juste un petit coup de jeune , elle n'a que 18 ans!

Quand je dis qu'il a terminé c'est vite dit parce-qu 'il faut qu'il revienne pour réparer le dégât que le mauvais temps de ces derniers jours a occasionné à nôtre beau plafond tout neuf! Une joli auréole que nous n'avions même pas remarquée ni Robert ni moi mais qui a agressé l'œil averti de Jimmy dès qu'il a posé un pied dans la pièce! 

- QU'EST-CE QUE C'EST QUE ÇA ?????? 

-Et nous de répondre bêtement : quoi ?

- ÇAAAAA !!!!!!

Il ne lui reste plus qu'à monter sur le toit!  En deux coups de cuillère à pôt l'affaire a été réglée avec l'assurance. A peine une heure après mon coup de fil pour déclarer le dégât des eaux ou intempéries j'avais un SMS qui m'informait que le règlement de la somme convenu serait virée incessament sur notre compte (environ 7 jours)!

En plus on s'en sort plus que bien, et  ça fait du boulot pour Jimmy!

Avec tout çà j'ai laissé de côté la machine à tricoter.  Je m'y remettrai plus tard.

J'ai commencé à m'occuper du repas de samedi soir puisque , comme je vous l'ai déjà dit, j'ai TOUT mon petit (façon de parler!) monde pour souper .... Je n'ai même pas fait mes courses de Noël pour les cadeaux. La plupart vont avoir une enveloppe, je pense que ça va beaucoup plaire à certains! Lydie c'est même chargée de trouver pour moi,  le cadeau de mes petits cœurs, je ne sais même pas ce que c'est!

Alors, évidemment je n'ai pas davantage le temps de beaucoup pianoter et je pense que pour vendredi je vais encore déclarer forfait ( pour la 3ème fois) pour le devoir de Lakévio, mais ensuite, je me rattraperai, promis!

Louis est venu aujourd'hui dès sa sortie du collège (il manquait un prof) pour ramasser les feuilles que le mauvais temps a fait tomber de façon massive des chênes. Ces chênes en question s'accrochent à leurs feuilles comme si leur survie en dépendait , ils en ont encore sur leurs branches! Je lui ai donné un petit coup de main pour terminer ( vraiment petit il avait fait le plus gros !) et nous avons dû nous abriter un moment car il nous est tombé dessus une grosse averse de grêle!  Pourtant le début de l'après-midi était plutôt ensoleillé , c'est arrivé tout d'un coup, le ciel est devenu vraiment noir et la pluie puis la grêle se sont succédées!  Je pense que le père Noël va être très gentil avec Louis!

Bon, comme évidemment mes journées sont bien occupées le soir je m'endors tôt et le mâtin du coup je me lève tôt aussi ! 

Alors je vais cesser là mon bavardage et je vous souhaite une très bonne semaine !

Vraisemblablement à la semaine prochaine !

Posté par emiliacelina à 22:07 - Commentaires [12] - Permalien [#]

03 décembre 2017

C'est bien la première fois!

Ce soir Robert regarde le foot.

J'irai regarder .. je ne sais pas quoi dans ma chambre. De toutes façons il y a de grandes chances pour que je m'endorme très rapidement.

La semaine a été agitée. Jimmy nous remet "a neuf" ! On ne reconnait plus notre salon. Même le grand "buffet" style basque a subi  les foudres de mon petit-fils! Il a été décapité de sa partie haute. Sciée en trois, elle trône pour le moment dans le garage  et je me retrouve avec un buffet bas du plus bel effet parce-que la pièce parait vraiment bien plus grande! Il me reste à trouver un grand miroir pour habiller le mur au dessus!

J'ai refait les rideaux, couru les magasins pour acheter des robinets (mitijeurs) et des trucs divers  parce-que Jordan nous les a changés, j'ai vidé les placards, fait des voyages à la déchetterie , cette semaine c'est au tour des portes de passer à la peinture  ... etc.....etc.... chacun  va de son conseils et je suis obligée de convenir qu'il ont de bonnes idées que  Mumu approuve! Evidemmentn je cuisine ...cuisine...Robert regarde voudrait bien aider...mais subit patiemment tous ces changements! Ça l'occupe , il regarde son petit-fils et lui fait la causette pendant qu'il travaille. Jimmy et extrêmement patient. Le matin avant de venir chez nous il va faire un tour dans les bois pour promener le chien du propriétaire d'où il habite et son chat (à lui) qui s'entendent comme de bons copains.

FullSizeRender

 

je suis vraiment ravie parce-que l'an prochain quand il partira (à l'aventure ?) il laissera ce chat à la garde de Mumu,à côté ! je vais me régaler !

Bref Je suis très occupée parce-que évidemment je nettoie PARTOUT!!!! Vraiment partout ! Surtout parce-que Jimmy démonte tout et c'est l'horreur! Je trouve même des moutons derrière les radiateurs.....

Cette agitation nous empêche de réfléchir en attendant jeudi.

Noêl est un peu compliqué cette année, mais comme Jordan part en Guadeloupe avec sa copine dès la fin de l'année je pense que je vais organiser un repas familial (au complet) la semaine avant Noël pour pouvoir avoir tout le monde. Obligations professionnelles des uns et obligations familiales pour certains conjoints ou compagnes compliquent le réveillon du 25. ( entre-autres Lydie et mes petits cœurs qui cette années doivent réveillonner chez la maman de Mario). Donc, 8 jours avant ça en arrange plusieurs même si ça ne sera pas vraiment Noël! 

L'an dernier nous avions réveillonné à côté. Robert sortait de l'hôpital le 24. Il est fermement décidé à ce que ça ne ce renouvelle   pas. Nous verrons ça jeudi. Croisons les doigts!

Donc, pour faire plus court: la tête ne suit pas pour le devoir de la semaine de Lakevio, je déclare forfait!

Je ne pense pas avoir le temps d'écrire beaucoup cette semaine, je m'agite et le soir, je tombe comme une masse !

Avec les gelées les feuilles des chênes se décident à tomber ... et restent au sol... on les ramassera ... plus tard , tant pis ! On ne peut pas être au four et au moulin en même temps!, 

D'ailleurs , pour revenir à Noël... je n'ai encore rien fait question achat de cadeaux , je ne me sens pas le courage de courir les magasins, ni le courage ni l'envie!

C'est bien la première fois !

 

 

Posté par emiliacelina à 20:47 - Commentaires [21] - Permalien [#]
27 novembre 2017

Le jardinier...

Ah Ça tu peux le dire Lakévio : Aîe! Aîe! Aïe !!!!

En plus tu nous imposes des mots à utilser avec  des carottes !!!!!!!!!!!!

Tu en as encore des idées comme ça ?

Bon! Quand il faut...il faut....

118042300

 

Hé! Ho! Du calme les filles! J'écouterai l'explication de chacune à tour de rôle,mais pas de la façon  hostile que je sens transparaître dans le ton tranchant de quelques unes. Ce n'est pas parce-que Mesdâââmes sont bio qu'il faut qu'elles l'ouvrent ! Non: mais!

Pour commencer toi! là,!...la potelette sur le dessus à gauche   fait un peu attention à tes deux copines derrière toi (pour ne pas dire sous toi!)  tu as décidé de les éliminer ou quoi ? 

Ensuite  je tiens à vous dire que si vous avez dans l' idée de faire croire à l'éclaireur  avisé que je suis que toutes ces petites racines que je vois par-ci par-là sont en fait des fils de soierie, je trouve tout simplement le jeu de mot excellent .... mais que je n'en crois rien!

Aussi, mesdames, ne vous fiez pas trop à l'effet de ma voix douçeâtre, ce n'est pas parce-que quelques crétins prétendent que vous êtes capables de donner à quelques consommatrices de belles cuisses roses que je vais vous laisser me dominer!

Allez! Hop ! On cesse le bavardage et le brouhaha qui régnaient à mon arrivée et chacune rejoint son poste . Dans l'ordre et rapidement:

N°1)... à la râpe!

N°2)... sous le robinet!

N°3)... sous le couteau (rondelles) !

N°4) ...dans le bac du réfrigérateur !

N°5)... l'économe t'attend !

N°6) ...toi, la petite qui se laissait étouffer par la grosse, tu files rejoindre le petit pot purée pour bébé !

1,2,3,4,5,6.... le compte est bon ! Allez! Allez! On se presse ! On vide le panier, j'en ai besoin demain pour aller chercher les autres au jardin !

 

 

Posté par emiliacelina à 06:00 - Commentaires [25] - Permalien [#]
23 novembre 2017

Ça bouge autour de nous...

La maison est en vrac.... mais ça avance!

Jimmy mène de front chez nous et à côté chez Pascal et Mumu. 

A côté c'est plus facile parce-que c'était déjà Jimmy qui avait officié il y a quatre ans, donc les murs sont "clins !"

Chez nous c'est Robert qui avait tapissé il y a 8 ans. La tapisserie c'est un cache misère, dessous les murs ne sont pas toujours lisses!

Jimmy étant maniaque, il bouche même la plus minuscule marque et passe la "girafe" pour poncer.Nous vivons au milieu de tentes de plastique, heureusement  d'ailleurs parce-que ça vole de partout! (la poussière) !

J'ai décidé de garder mes rideaux mais de les accrocher avec des "œillets" , j'ai vu sur internet que l'on peut trouver de œillets à clpser soit- meme. J'en ai trouvé près de chez moi: c'est génial! Par contre je dois les découdre, enlever la ruflette et les recoudre. Comme mes tringles étaient vieilles et en bois foncé, ( j'allais en acheter d'autres) Jimmy me les a repeintes exactement de la même couleur que les œillets "ivoire"! En plus ce garçon me fait faire des économies!

Les murs ont eu la couche de "base". Le plafond est fait! 

Demain il veut faire des retouches et reponser. Il voit des trucs qui d'après lui ne vont pas. Perso: je ne vois rien de tel !

Il veut aussi nous repeindre les portes. Le comble il m'a aussi repeint le socle du lustre des toilettes de la même couleur que seront les portes! C'est un petit truc, mais l'effet est chouette! Ce n'était pas prévu, il ma mise devant le fait accompli !

Ce qui est bien, c'est que cette agitation tient compagnie à Robert qui fait la causette à son petit -fils et s'occupe des bâches qui recouvrent le sol, ce qui fait qu'il n'y a pas la moindre goutte de peinture parterre! Jimmy l'écoute patiemment tout en travaillant.

Robert justement a enfin passé l'échographie attendue mais ça n'a pas servi à grand-chose. Il faut en refaire une le 7 du mois prochain pour y voir plus clair mais à l'hôpital pour décider de la suite à tenir.

Difficile de faire des projets pour les fêtes de fin d'année. On verra!

Donc avec tout ce remue ménage je ne pense pas avoir le temps de faire le devoir de Lakévio cette semaine, à moins que le sujet ne s'impose facilement à moi..... si je trouvre le temps d'ouvrir  l'ordinateur!

Pascal doit s'occuper d'installer le système d'ouverture du portail automatique.... alors je pense que je vais faire chauffer le fourneau pour mon petit monde ce week-end!!

 

 

 

 

 

Posté par emiliacelina à 22:19 - Commentaires [7] - Permalien [#]
20 novembre 2017

Joindre l'utile à l'agréable!

 

 

118042806

 

Ma chère maman.

Voici huit jours que le bateau a quitté le port.

Je me suis d'abord dit que n'aurai pas dû t'écouter. 

Que ce n'est pas au cours de cette  croisière que je risque rencontrer un homme qui puisse faire battre mon cœur et surtout nous assurer à toi et moi une vie confortable!

Je suis désolée que tu ais dépensé toutes tes économies pour m'offrir  cette croisière dans ce but.

Tous les passagers sont en majorité de vieux couples et je peux te dire que les jeunes femmes comme moi qui sont apparemment les "amies" très chères de quelques vieux monsieur fortunés ne les laissent jamais seuls! Elles surveillent leur "capital" et vu les regards qu'elles me lancent je ne me risque pas à les approcher, elles seraient capables de m'arracher les yeux!

Par contre, j'ai un admirateur. Il ne me lâche pas d'une semelle surtout lorsque je joue la belle alanguie sur le roking chair  Au premier abord je me suis demandé ce que faisait un beau jeune homme comme lui, seul sur ce  navire ?Peut-être cherche-t-il une riche héritière  ? S'il cherche fortune avec moi il est mal tombé, mais au moins il me tient compagnie.

Parce-que , je dois te dire que je m'ennuie ferme! La chaise longue et l'océan à perte de vue, ça va bien un moment  ! A la longue c'est monotone. Alors je ne l'ai pas éconduit. Finalement, il est bien gentil ce garçon. Il n'a pas l'air d'avoir inventé la poudre mais il  est très prévenant et il a de tellement beaux yeux. Je commence même à apprécier sa présence depuis que j'ai appris qu'il voyage en compagnie de sa mère ( une très riche veuve d'un magnat du pétrole parait-il). Celle-ci a dû être mère assez tard car à première vue, j'ai d'abord crû que c'était sa grand-mère... et cerise sur le gâteau il est fils unique. 

Je te laisse tirer les conclusions qui me sont venues à l'esprit.

Je t'embrasse tendrement et t'enverrai une carte lors de la prochaine escale Olivier ( oui, il s'appelle Olivier) et sa mère m'ont proposé de les accompagner à terre. J'en saurai donc un peu  plus!

Donc, ma chère maman tout n'est pas perdu, il se pourrait que je joigne l'utile à l'agréable !

 

 

 

 

 

 

 

Posté par emiliacelina à 06:00 - Commentaires [12] - Permalien [#]

14 novembre 2017

Si je les écoutais...je resterai assise à les regarder!

Qui c'est la plus têtue ??

PIC_0330

 Ce n'est pas encore parfait , je ne peux pas me lancer dans la confection d'un pull, parce-que ça file ou bloque encore un peu. Je vais lui refaire un nettoyage plus en profondeur et la re-huiler! ... et je pense que ça devrait aller.

Pour le moment j'ai autre chose à faire .

Jimmy est venu jeudi et a décidé de refaire une beauté à  notre séjour et cusine. J'avais prévu ça l'année prochaine  (enlever tapisserie et passer aux murs peints)avant qu'il ne prenne sa route de vagabondages. Mais il a déccidé de le faire avant Noël! 

Bon! Si il le veut.... Donc, sans perdre de temps il a commencé à arracher la tapisserie. Tout content de pouvoir de rendre utile puique le travail se passait à l'intérieur Robert s'y est mis aussi.

           blog2        Puis Jimmy étant attendu pour un RV avec un client, je m'y suis mise aussi.

Avant de partir Jimmy nous a laissé son pulvériateur  avec le produit "décolage". Pour pulvériser ... j'ai pulvérisé! Résultat, Robert a fait une allergie qui s'est traduite par un effet style  "gastro carabinée" . J'ai donc terminé à l'eau .                                   

 

blog3 

Puis je suis allée au Proxy récupérer des cartons pour vider le buffet du séjour (qui pèse un âne mort)t,et les placards de la cusine. Le buffet trône maintenant au centre du séjour... c'est le souk ! Trois voyages à la déchetterie avec mon petit Louis qui m'a donné un cup de main pour ramasser les feuilles. D'ailleurs, avec ces gelées elle continuent de tomber de plus belles sauf les chênes qui ne les perdront q'en décembre.

Robert a récupéré. J'ai eu un peu peur, mais ça va! Nous sommes toujours dans l'attente du RV pour l'échographie. Faut pas être pressés avec les hôpitaux!

Nous avons enfin reçu le kit de mécanisme pour le portail automatique. Plus de trois semaines d'attente pour trois jours annoncés ! Du travail en perspective pour Pascal !

Pour clore toute cette activité, notre lave vaisselle a rendu l'âme! Le Leclerc a justement une promo valable jusqu'à samedi. Ça va, je ne m'en sors pas trop mal! Jordan nous l'a decendu de la voiture et branché avant de partir au travail.

Grande nouvelle, Marie a son appartement. Elle aura les clés jeudi ! Quelle excitation ! Bien placé entre son salon (où finalement elle restera après son brevet ) et chez Tom! Elle a même un garage  (parking)en sous-sol. J'ai vu les photos c'est mignon comme tout!

Donc, la machine à tricoter va attendre un peu ... je dois encore détapisser les toilettes... au risque de me faire houspiller par les enfants! 

Mais si je les écoutais, je resterai assise à les regarder travailler pour nous !

 

 

Posté par emiliacelina à 21:01 - Commentaires [14] - Permalien [#]
13 novembre 2017

La maison ...vivante!

117687194

 

Vraiment le tableau est trop beau pour que je n'en parle pas.

Cette maison ne me donne pas envie d'imaginer une histoire. Ç'aurait pû être la nôtre. Les trois maisons que nous avons eues étaient différentes,mais à l'intérieur ce pourrait être nous. Il me suffit de raconter... de me rappeler!

La nature luxuriante  avec sa profusion de fleurs. De jolis rideaux et  une lumière derrière les vitres donnent le ton chaleureux. Si l'on tend l'oreille on peut même entendre les rires des enfants ou leurs disputes... c'est selon ! Elle est ... vivante cette maison. C'est celà : vivante!

La grand-mère est venue y vivre après son veuvage en raison de la pauvreté de sa mince retraite. Elle occupe la chambre du premier étage et s'y réfugie souvent pour ne pas gêner la vie du couple parental. Ils lui  ont installé un fauteuil confortable et une télé.  Elle voyage du salon à sa chambre selon son envie. Elle est bien. Elle n'a plus froid, elle n'a plus peur,elle n'est plus triste et elle prend soin de ses petits -enfants comme s'ils étaient la prunelle de ses yeux! De son gendre aussi : il est l'homme de maison, celui qui travaille et assure à tous un confort qu'elle n'a jamais connu. Elle veille sur le bien être de chacun , devançant leurs désirs, elles connait   tous leur goût  (culinaire) la cuisine est son domaine .Le reste du temps elle sait  se montrer discrète. 

Cette maison était la maison du bonheur. Le bonheur d'avoir des enfants en bonne santé , de les voir grandir et s'épanouir  dans cette maison au sein du petit village sans prétention, où le maire passait souvent devant l'école et prenait le temps de saluer les mamans attendant la sortie des enfants. Où l'on pouvait laisser ces mêmes enfants vadrouiller librement aux alentours car ils n'étaient jamais seuls, les petits copains ne manquaient pas : c'était rassurant. Tout le monde connaissant tout le monde leurs incartades passaient rarement inaperçues!

Oui! Ce pourrait être nôtre maison du souvenir...... du temps où nous étions jeunes parents et si fiers de l'être !

 

 

 

 

Posté par emiliacelina à 06:51 - Commentaires [18] - Permalien [#]
11 novembre 2017

Quelqu'un (une) sait pourquoi ??????

39279427-femme-en-col-re

 

Un petit message particulier à Sylvie qui m'a fait le plaisir de commentaires sur mon blog.

J'ai vu sur internet comment changer le ressort. Je ne vais pas essayer pour le moment car je ne crois pas qu'il soit défectueux. 

J'ai enfin le reste de l'outillage dont les précieux poids.

J'ai fait à cette fichue machine un nettoyage sérieux àl'aide de pétrole désodorisé et pour me remercier l'ingrate me lâche les mailles soit à droite soit à gauche .

Voire même les lâche carrément sur les 3/4 du rang lorsque je tente le montage en côtes 1/1. 

Je fais ainsi : sélecteur sur 1 et V sur les 2 chariots. Un rang et j'ai le zig-zag !  Pose des peignes et poids puis :

Sélecteur sur 2 et le cercle avec la petite flèche ..un aller et ........ je perd 8 ou 10 mailles en lisière.Je les rattrappe à la main , et tente de faire le retour de la même façon et là c'est plus de la moitié des mailles qui ( se détricotent  et tombent à leur tour!

Ça m'énerve ....je suis bloquée ... parce-que je ne comprends pas  Pourqoiiiiiiii!!!!!!

Pourquoi elle m'en veut ainsi, je ne lui ai rien fait, moi, à cette machine à part du bien !

Quelqu'un ou une sait ?

Y a-til des spécialistes du tricot sur machine singer dans notre blogosphère ?

 

 

 

Posté par emiliacelina à 17:07 - Commentaires [16] - Permalien [#]
07 novembre 2017

La tête en "cafouillon" ça se dit ?

 Les jours s'écoulent lentement dans l'attente des résultats de Robert et surtout de la suite. 

Comme d'habitude j'ai comme dirait quelqu'un que nous connaissons  la tête en "cafouillon" ! (Bien que je ne l'ai jamais lue employer l'expression en parlant de la tête) mais j'aime le mot! 

Pour corser  le tout, je me bagarre avec cette satanée machine à tricoter!  Ça m'occupe, mais je dois avouer que je galère. Ce n'est peut-être pas une bonne idée de m'entêter en ce moment. 

En plus , j'ai prévu de faire des pulls pour les ajouter aux cadeaux de Noël. Je crois que la machine a besoin aussi d'un bon nettoyage  (que j'ai fait). Elle était dans un grenier depuis plusieurs dizaines d'années. Il me manque quelques "outils" que je devrai récupérer d'un jour à l'autre. En attendant j'improvise un peu! 

PIC_0318

 

Bref, je n'avance guère. Pourtant j'y passe des heures (sans exagérer). Heureusement qu'il y a sur internet des vidéos très bien faites. 

Je vais y arriver. Il faut que je cesse de penser à autre chose.

Je n'ai même pas fait mon devoir chez Lakévio. D'ailleurs j'ai plutôt délaissé l'ordi. Désolée , mais je crois que cette semaine je vais faire la même chose.

Ne m'en voulez pas, je me rattraperai plus tard.  D'abord quand nous y verrons plus clair côté Robert et ensuite quand je vous montrerai le résultat de mon acharnement à réaliser autre chose qu'un simple rang de côtes .... avant que le chariot ne se bloque !

Posté par emiliacelina à 14:04 - Commentaires [18] - Permalien [#]
31 octobre 2017

Ça bouge autour de moi...

Hier journée hôpital et examen pour Robert.

Ça c'est passé ... bref, c'est passé. On verra la suite . 

Je viens d'hériter (par l'entre-mise de Mumu) d'une machine à tricoter électrique (ou électronique) .

La remonter , la huiler, chercher sur internet le mode d'emploi ... Bref tenter de m'y retrouver, ce n'est pas une mince affaire mais ça m'occupe la tête.

Il  a des années (peut-être 35 ou 40) j'en avais une mais bien plus basique. Petit à petit j'avance, mais ce n'est pas gagné ... d'avance ! 

Internet pullule de vidéos plutôt bien faites. Il me manque quelques petites fournitures.  Je devrai les avoir bientôt et je pourrai faire un essai.

J'attens toujours la livraison du kit de motorisation de notre portail que Pascal doit m'installer. Je devais l'avoir sous 48 heures mais ils sont en rupture alors... on attend! 

 Marie a un rendez-vous avec l'agence pour un petit logement. Ça se présente bien. Elle est toute excitée! Il serait situé juste entre le salon où elle travaille et chez Tom ! Juste ce qu'elle espère.Reste à fournir à l'agence tout ce qu'elle demande, et il leur en faut !

J'ai eu Margot a midi. Elle a mangé avec nous et nous avons papoté un grand moment. C'est sa dernière année de Masters et il lui faut obtenir une mention pour pouvoir faire ensuite un doctorat. J'espère qu'elle va y arriver.

Le dimanche matin elle travaille sur un marché à vendre des légumes. Donc question légumes elle est calée. Il n'en est pas de même en ce qui concerne les fleurs. 

Elle a failli m'apporter pour mon anniversaire un gros pot de chrysanthèmes car elle ignorait que c'était plutôt des fleurs de "cimetière". Elle était en admiration devant le parterre du fleuriste sur le marché. Pour une presque veille de Toussaint il devait être très fourni. 

Son patron (du banc de légumes) lui a dit: mais, Margot, tu ne vas pas offrir çà à ta grand-mère! 

J'ai bien ri ! Et j'ai  préféré qu'elle garde ses sous!

C'est bien. Ça bouge autour de moi, c'est ce qu'il me faut

 

Posté par emiliacelina à 22:04 - Commentaires [15] - Permalien [#]
30 octobre 2017

Et Lucie ?

Mon devoir chez Lakévio .

117568646

 

Pull bleu  ciel : Enfin! Catherine, tu ne vas pas repartir déjà, tu sais bien que nous avons à discuter.

Pull bleu roi (Catherine)  : Je ne vois pas ce que nous avons à discuter. Grand-mère est enterrée, Le notaire règlera la succession et je reviendrai lorsqu'il nous contactera. Je ne vois pas ce que nous pouvons faire de plus!

-Ne fais pas celle qui ne comprend pas, que va devenir Lucie?  Tu vois bien combien elle est perdue et peinée.

-Je vois bien, mais l'assistante sociale s'occupera d'elle !

-Tu n'y penses pas! Lorsque les services sociaux l'ont confiée à mamie elle n'avait que sept ans. Mamie s'est occupée d'elle comme elle l'a fait pour nous à la mort de nos parents et Lucie lui a apporté beaucoup de bonheur. Nous étions parties toutes les deux et Mamie était très malheureuse de n'avoir plus personne à s'occuper. Quelqu'un qui ait besoin d'elle a comblé sa solitude! 

- Evidemment qu'elle l'aimait et je conviens que Lucie le lui a bien rendu,mais c'est bien nous qui somment les petites-filles! Que veux-tu qu'on fasse ?

Lucie ; Je vous en prie, ne vous inquiétez pas pour moi. J'ai passé auprès de votre grand-mère de merveilleuses années et même si pour le moment j'ai trop de peine pour réfléchir je sais qu'il va bien falloir que je me débrouille maintenant pour trouver un emploi et me loger! Je lui resterai toujours reconnaissante!

- Ah ! Tu vois! Il faut être réaliste!

- Non ! Mais ! Tu te fiches pas de nous ? Est-ce que tu t'es occupée de mamie durant toutes ses années?  Qui l'a soignée durant sa grippe et lorsqu'elle s'est cassé le col du fémur?  Que faisions nous, nous pendant ce temps ? Moi avec mes quatre enfants et un mari toujours par monts et par vaux pour son travail , et toi, à voyager autour du globle pour faire des reportages qui te valent ta célébrité et te permettent de vivre largement sans aucun soucis ni responsabilité autre que de t'occuper de ta petite personne!

- Mais, c'est mon métier! C'est la raison qui m'a empêchée de fonder une famille, si tu crois que ça ne me manque pas 

- En tous les cas , ce n'est pas le problème aujourd'hui. Je reconnais que moi aussi je me suis trop reposée sur Lucie. Comme toi, je  téléphonnais et Lucie , toujours présente nous rassurait, alors nous retournions à nos petites affaires l'esprit en paix!

Lucie : S'il vous plaît ne vous disputez pas pour moi! J'étais heureuse de m'occuper de votre grand-mère, elle me parlait toujours de vous et était tellement fière de votre réussite à toute les deux . Ah! oui! pour ça, elle était vraiment très fière de vous et moi je l'aimais tant et je vous suis reconnaissante de m'avoir permis de vivre auprès d'elle! 

- Bon! Assez discuté!  Je comprends. J'avoue que je n'ai pas réfléchi. A voir de par le monde tellement d'horreur je me suis peu à peu déconnectée de la vie de tout un chacun autour de moi. Un important reportage m'attends. Si tu es d'accord sœurette, je peux te signer une procuration pour régler le problème selon  ton choix. Je suis d'accord quoi que tu décides. La question financière ne m'intéresse pas comme tu viens de me le rappeler. 

-L'idéal serait que Lucie ait la jouissance de la maison de Mamie. Et plus tard elle reviendra à nos enfants.Elle l'a bien mérité. Je peux rester quelques jours pour régler le problème avec le notaire  qu'en penses-tu ?

- J'en pense que c'est une excellente idée et que je vais repousser mon départ juqu'à demain (je ne peux faire plus) pour que nous passions la soirée toutes les trois ensembles à nous souvenir de mamie! Qu'en dis-tu Lucie ?   Cesse un instant tes larmes c'est nous qui devons t'être reconnaissantes et nous le sommes. Garde le numéro de téléphone de Mamie que nous puissions continuer à t'appeler pour avoir de tes nouvelles.

-- Excusez  moi mais je ne sais plus quoi dire. Vous êtes tellement gentilles , je vous remercie. 

- Alors, c'est réglé! Venez! Nous allons toutes les trois nous mettre aux fourneaux, nous avons pleins de choses à nous raconter  !

.... et du temps à rattrapper!

Posté par emiliacelina à 06:00 - Commentaires [9] - Permalien [#]
25 octobre 2017

Je donnerai le tempo !

La semaine s'écoule lentement.

Vivement lundi. IRM de prévue. 

Les fistons sont venus pour faire la tranchée et installer la gaine et le cable pour installer l'automatisme d'ouverture de notre portail avant l'hiver.

Il fallait passer entre les racines des chênes. Mais ils en sont venus à bout.

J'attends la livraison du kit de motorisation que j'ai commandé il y a 6 jours et qui devait être livré sous 48 heures Nous n'avons toujours rien reçu !

Robert ronchonne, il ne comprend pas que c'est souvent ainsi que les choses se passent maintenant! Surtout avec internet et un wee-kend dans l'histoire!

Il dit que les gens n'ont pas de parole! 

Il y a des trucs comme cela où c'est mieux que ce soit moi qui m'en occupe! 

J'ai la solution : je tricherai un peu sur les dates de livraison la prochaine fois!  

J'ai commencé à jeter toutes mes plantes (potées) à la déchetterie. Je vais m'atteler un peu au ramassage des glands. L'élagueur ne peut venir qu'en janvier alors nous aurons encore la corvée du ramassage des feuilles cette année. Je ne veux pas toujours être à demander aux enfants. 

J'irai tranquillement un peu chaque jour et Robert aussi (parce qu'il supporte mal de ne rien pouvoir faire).

Ça le "tue" de me regarder faire. 

De cette façon , si je m'arrête il s'arrêtera aussi avant de trop se fatiguer ! 

Ce n'est pas sa façon de travailler, mais moi, je m'en fiche de ne pas faire tout le même jour.

Je vais lui apprendre qu'à chaque jour suffit sa peine !

C'est une façon de faire qu'il n'a jamais pratiquée.Maintenant il n'a plus le choix.

Je donnerai le "tempo" !!!!

 

 

 

 

 

Posté par emiliacelina à 22:10 - Commentaires [16] - Permalien [#]
23 octobre 2017

Quel est leurs noms ?

La prof corse le jeu  chez Lakévio !

 

117375690

 

Bonjour jolie mignonne!

A quoi réfléchis-tu ?

Ne cherche plus, ouvre juste le dictionnaire, ce n'est pas bien  pénible ! 

Au fil de ses pages tu trouveras le nom de chacune de nous. C'est son rôle que de t'éclairer.

Ensuite , tu peux cueillir un lumineux bouquet et l'aller poser devant l'élève pianiste dépité.

Son affreux professeur trouve que le jeu de son élève manque de mordant!

L'élève posera les yeux sur le bel hortensia  et  y accrochera son regard comme à une bouée de sauvetage, retrouvant grâce à lui tout son enthousiasme!

 

Posté par emiliacelina à 06:00 - Commentaires [26] - Permalien [#]
19 octobre 2017

Et la ceinture ?

 

téléchargement   

Bien sûr que non, je ne vou ai pas oublié(ées) !

Quelques jours un peu difficiles côté santé de mon cher et tendre.

Petit séjour  à l'hôpital .  Retour ce lundi avec un traitement supplémentaire qui a l'air de bien marcher en attendant l' IRM prévue en fin de mois et on  avisera. Il se sent vraiment mieux, du coup moi aussi (mais différemment ) ! Il y a quand-même encore quinze jours à attendre!

Tout ça m'a un peu fatiguée avec les aller -retours à l'hôpital mais surtout en rentrant dans la maison vide( ça fait bizarre) je ne suis pas habituée: pas envie d'écrire ni regarder la télévision. Pourtant les enfants sont à côté, je ne suis pas isolée. Mais, bon, il y a plus grave! Moi qui suis une bonne dormeuse , pas moyen de fermer l'œil ! 

Ceci dit, même si je n'ai pas joué chez Lakévio je vous ai lu(es) et j'ai bien aimé votre imagination au sujet du feu rouge! Ç'était très varié.

Le texte de Lili m'a rappelé la fois où en allant faire mes courses je roulais sans me rendre compte que je n'avais pas mis ma ceinture . Une voiture de police me suivait. Ça m'agaçait un peu. Je suis entrée dans le parking du L...erc, me suis garée et ils se sont garés à côté de moi. Avant que je ne descende de mon véhicule ils se sont approchés et m'ont dit :

-Vous ne nous avez pas vus ?

  -Et moi : "Si! Pourquoi ?"

- Et la ceinture?

- Oh ! M...e !  Je l'ai oubliée! (c'est parti tout seul !)

Et voilà-t-il pas qu'ils commencent à me sermonner comme si j'étais un enfant. 

Un peu ...ça va. J'étais en tort! Mais au bout d'un moment j'ai commencé à en avoir assez, j'étais pas leur mère ou grand-mère!

-Bon ! Alors? ?,?

-Vos papiers.

Je les leur donne et...bien sûr  j'écope d'une amende!

Je ne sais pas pourquoi, c'était justifié,mais j'étais colère, et quand ils m'ont  rendu mes papiers et la notification du PV  c'est encore sorti tout seul seul :

- Merci ! Et surtout n'oubliez pas de notifier à vos supérieurs que vous devez avoir droit à une bonne "prime de risques" pour avoir eu le courage de suivre une personne âgée jusque sur le parking du super marché! Vous êtes courageux mais je ne voudrai pas être votre mère !

Et je suis partie prendre un caddie.

La voiture de police est repartie. 

N'empêche depuis je n'oublie plus jamais de mettre ma ceinture! 

 Ç'aurait été mon devoir chez Lakévio, mais il aurait manqué un feu tricolore !

 

 

Posté par emiliacelina à 21:56 - Commentaires [8] - Permalien [#]
10 octobre 2017

blog pour un temps : négligé !

Pour le moment , pas de nouvelles notes de prévue. 

Ne soyez pas inquiets(tes). Pas trop le temps de pianoter . Trop occupée et la tête prise par cette époque (durant tout le mois) par les examens de Robert.

Alors , je dirai, que comme d'habitude je suis plutôt "un peu inservable" !

Mais je vous lirai ... tous(tes) ! 

Posté par emiliacelina à 07:53 - Commentaires [6] - Permalien [#]
09 octobre 2017

Vive la fuite !

 

 Petit devoir de la semaine chez Lakévio.

Pas mal occupée cette semaine  Pas trop de temps!

117171247

 

Bon! Voilà!

Je lui avais bien dit au fiston de m'avertir quand il amene une conquête chez lui!

D'ailleurs sa clef  je ne tenais pas à l'avoir. C'est lui qui a voulu pour que je passe même en son absence prendre son linge pour le laver et bien sûr le repasser.

Je sais, je l'ai très mal habitué. Je suis de la vieille école.

Je lui fais même un peu de ménage. Il trouve que faire son lit le matin est vraiment inutile puisqu'il va le redéfaire le soir pour se coucher!

Bref!... Vous voyez le genre! La panière à linge est par contre vraiment impeccable... pour cause : il ne s'en sert pesque jamais!  Les chaussettes et ... le reste  s'éparpillent de la chambre à la salle de bain .

Aujourd'hui, mon œil a été attiré dès mon entrée dans l'appartement par les vêtements jetés en vrac sur le fauteuil à gauche de la porte d'entrée de la chambre! 

J'en suis sûre cette robe bleue n'appartient pas à mon fils!

Vite je fais marche arrière... je ferme la porte d'entrée en douceur et me sauve en silence! 

Le ménage attendra ! 

 

 

 

 

Posté par emiliacelina à 07:00 - Commentaires [6] - Permalien [#]
02 octobre 2017

Albertine et Josiane

Avez-vous remarqué que depuis la rentrée nous sommes passés(ées) dans la classe supérieure?

La prof (Mme Lakévio) nous donne devoirs avec des indications précises quand au début et la fin du devoir.

Les choses deviennent sérieuses !

117171232

 

Ça a débuté comme ça...

Je ne pouvais quitter des yeux dans la vitrine de la petite bijouterie de la commune cette jolie "bague d'amour". Un anneau surmonté d'un rond d'or jaune au contours ciselés avec en son centre un + en éclats de diamant scintillant et un - en rubis . Cette bague symbolisait tout ce que je n'avais pas osé encore dire à Albertine: Je t'aime plus qu'hier et bien moins que demain.

Je suis entré dans le magasin je l'ai achetée et j'ai filé chez Albertine sans réfléchir tant que j'en avais le courage!

Trois mois plus tard nous étions mariés. Durant ces trente dernières années la bague n'a jamais quitté son doigt.

Trente ans d'un mariage heureux, trois enfants...  qui n'ont pas tardé dès leur majorité à nous quitter pour aller vivre à la ville. Nous avons compris leurs refus de rester vivre dans notre petite commune rurale. Ils n'avaient pas poursuivi des études pour se retrouver à garder les vaches.

Quoique ce soit bien grâce aux vaches et à la laiterie qu'ils ont pû les faire leurs fameuses études ! 

Grâce à nos bonnes et belles laitières qu'ils ont pû fréquenter la jeunesse dorée de la ville d'à côté et  rencontrer tous les trois une jeune-fille de bonne famille et  l'épouser. 

Nous n'avons pas eu besoin de nous soucier de l'organisation de leurs mariages, (leurs exigeance nous faisaient un peu tourner la tête) nous nous sommes contentés de signer les chèques de bon cœur heureux de leur bonheur. 

Ma pauvre Albertine était bien malheureuse de ne pas les voir très souvent, nos belles-filles trouvent que l'odeur du fumier les incommode. 

Le plus difficile étaient de ne pas voir (ou très rarement) nos petits enfants. Une visite l'an pour venir nous souhaiter la bonne année et surtout chercher leurs étrennes était loin de nous permettre de tisser des liens avec eux comme nous l'aurions rêvé! 

Lorsque le destin m'a enlevé Albertine elle est partie pour le cimetière avec sa bague au doigt. D'ailleurs pour la lui enlever il aurait fallu la couper et je n'ai pas voulu. Elle l'avait bien méritée et personne d'autre ne la porterai jamais.

Dès le retour des obsèques mes fils et leurs épouses ont proposé de me trouver une maison de retraite où l'on s'occuperait bien de moi.

Non, mais! Qu'est-ce qu'ils croyaient ?

A cinquante cinq ans, je n'allait quand-même pas partir chez les vieux ! 

Et mes vaches ? Ils y pensaient à mes vaches ?  Pourquoi pas les envoyer à l'abattoir ?

J'ai vu rouge ! Le ton a monté! Ils sont partis en claquant la porte.

J'ai appris à vivre seul. 

Puis, la solitude m'a semblé trop lourde. J'ai commencé participer aux voyages et repas  organisés par la commune.

J'y ai rencontré Josiane. Elle était veuve, d'une bonne compagnie, a du cœur à l'ouvrage, est d'humeur égale et peu à peu un sentiment de tendresse nous a réunis.

Je l'ai épousée au grand dam de mes enfants qui sont venus pour me morigéner. Devant ma décision bien arrêtée ils ont refusé d'assister à la petite cérémonie et s'en sont pris méchamment à Josiane .

Nous avons fait de nos deux solitudes une vie tranquille et sereine durant ving-cinq ans.

Puis à son tour Josiane m'a quitté pour, comme on dit, un monde meilleur.

Cloué au lit par un méchant lumbago, je n'ai pas pû l'accompagner à sa dernière demeure... j'ai interdit que l'on lui enlève son alliance , elle a été une bonne épouse. je lui rendrai visite dès que je tiendrai debout .

Je visiterai lors d'une même visite Abertine et Josiane.  

Elle l'a bien mérité parce-que les enfants ne se sont pas dérangés pour les obsèques.

En fait, Mme Polant déléguée par la voisine avait seule suivi le corbillard.

 

 

 

 

Posté par emiliacelina à 07:00 - Commentaires [29] - Permalien [#]
28 septembre 2017

Y a-t-il une petite souris pour les grands?

A l'âge que j'ai, je suis sûre que je ne suis pas la seule à avoir un appareil dentaire.

Dernièrement lorsque Robert a dû être anesthésié pour subir un examen, l'infirmière lui a dit: 

- "Sortez votre appareil monsieur".

- Mais, je n'en ai pas , ce sont mes dents !Elle doutait à la limite de vérfier. Je suis intervenue pour confirmer, pour un peu elle aurait tenté de tirer sur ses dents pour être sûre.

Bon! Ce n'était pas le sujet de ma note. C'était juste pour dire que je ne suis pas comme lui.Je n'ai pas cette chance.

La semaine dernière en mangeant j'ai ressenti un truc bizarre.

En fait j'ai tout simplement avalé une de mes   dents ! (enfin quand je dis de "mes" dents!!!) surtout une de celles qui m'ont coûté cher !

Je devrai dire qu'elle s'est "décollée? dessertie? " 

Bref! Combler le trou occasionné ne sera pas douloureux... pour cause !

Mais je me demande , comment  vais-je  faire pour que la petite souris passe ?  

Vous avez une idée ? ...

Non !  Ne dites rien!!!!!!!!

 

 

a28464ec

 

 

 

 

Posté par emiliacelina à 20:40 - Commentaires [15] - Permalien [#]
25 septembre 2017

Je vais me battre !

Que de grisaille dans le sujet de Lakévio ! 

 

117171124

 

Mais qu'est-ce que je fais au centre de cette toile ? 

On voit bien que je hâte le pas. 

Il fait gris, l'air est humide et les passants semblent des ombres noires pressées de rentrer chez elles.

Malgré mon pas alerte, ce n'est pas mon cas. Je n'ai pas hâte de rentrer chez moi. Je peux même dire que je n'en ai pas envie.Mon humeur est en accord avec les couleurs du temps c'est dire !

Cet après-midi j'avais rendez-vous avec mon spécialiste qui avait reçu le résultat de mes analyses. Je savais bien que quelque chose clochait, depuis un bon moment  je me sentais fatiguée, très fatiguée et j'avais perdu beaucoup de poids.

Je m'attendais donc à une mauvaise nouvelle... mais pas à ce point !

Il faut que je traîne avant de rentrer à la maison. Je dirai que le métro avait du retard. J'ai besoin de "digérer" de réfléchir ... d'accepter l'idée.

J'ai mal. Pas tellement physiquement, je me sens juste tellement lasse. Mais mal en "dedans". J'ai envie de crier, de hurler, de  pleurer à m'enfendre l'âme! J'en veux à la terre entière!

Il faut que je me calme. Claire et Sophie m'attendent à la maison. Pierre aussi , mais lui, c'est un homme : il est fort.

Je ne dirai rien ce soir. Je suis sous le choc je ne sais pas comment leur dire que je ne serai plus auprès d'elles au prochain automne. Que je ne les verrai pas grandir, puis être amoureuses  ou les consoler pour leurs premiers chagrins d'amour ou encore assister à leurs mariages.

Je sais , je pourrai leur dire que je serai toujours auprès d'elles, que de là-haut je veilllerai sur elles avec tout mon amour.... mais, ça... c'est dans les films!

La vérité c'est que je ne serai plus là. Plus du tout. Il faudra que Pierre assume. Peut-être trouvera-t-il une autre femme pour l'aider. 

C'est pareil : dans les films la mère souhaite de tout son cœur qu'une autre la remplace: une merveilleuse belle-mère pour ses enfants et compagne pour son mari. Comment fait-elle ?

Moi, je ne le veux pas! Ce sont Mes filles à moi! C'est mon mari à moi ! Rien que l'idée me bouleverse! 

Devant moi, le feuilles des arbres jaunissent et résonnent dans mon  esprit ces mots d'une chanson que ma mère chantait et qui m'impressionnaient (peut-être une prémonition) :

"La chanson finissait ainsi:

Et vous feuilles des bois que l'automne a jaunies

Ne tombez pas encore

Je ne veux pas mourir !!!"

 

Alors...  Moi, Je vais me battre !!!!

 

 

 

 

 

 

 

Posté par emiliacelina à 09:16 - Commentaires [36] - Permalien [#]
22 septembre 2017

Ecrire sur soi ...

 Vous savez, que depuis pas mal de temps je me plonge avec délice dans mes souvenirs familiaux. 

Chaque membre de notre famille a eu droit à ses quelques pages et peut-être qu'après les avoir relues et sûrement retravaillées et surtout corrigées je les ferai imprimer .

Pourquoi pas sous forme d'un livre. Les enfants avaient adoré le premier. 

Le "hic" c'est qu'après avoir passé chacun au fil de ma "plume" je ne peux pas faire l'impasse sur moi -même et ça... c'est une autre histoire.

Pourtant finalement j'ai trouvé que c'était plutôt amusant bien que moins facile que de parler de mes enfants, petits-enfants .et même, arrière-petites-filles.....

Essayez de parler de vous-même, vous verrez, c'est encore plus compliqué que le devoir de Lakévio 

En attendant ça vous fait un peu de lecture avant lundi !

 

 

    Et moi ?

 

 

 

 

Eh ! bien , heu …

En ce qui me concerne, cette partie va, je le crains, être plutôt courte !

 Essayez d’imaginer que vous deviez parler de vous-même !

Ce n’est pas vraiment évident !

Que dire ?...

 Que je suis : je devrais dire que j’ai été la championne des chutes. Avec l’âge je suis devenue beaucoup plus prudente et moins impulsive ! 

Les marches d’escaliers … c’est traître ! Vous pensez qu’il n’en reste plus à descendre alors que vous en êtes seulement à l’avant…avant  … avant  dernière ce qui vous doit de les dévaller en tentant désespérément de vous rattrapper en battant des bras tel un oiseau qui prend vigoureusement son vol (la légèreté en moins) et envoie valser alentours toutes les piles de papier soigneusement rangées et triées par Eric qui venait de les couper au massicot.

J’avais ainsi parcouru plusieurs mètres, la tête en avant, cherchant désespérement à rétablir mon équilibre devant les yeux ébahis de nos garçons qui n’ont même pas eu le temps de réagir pour me rattraper !

Mais, au final, je ne me suis pas étalée, la machine offset m’a arrêtée.

Ce souvenir (et il n’est pas le seul sur le sujet) les amuse encore.

Il n’est pas rare lorsqu’il faut descendre ne fusse que deux ou trois marches que l’un ou l’autre m’avertisse :

-« Fais gaffe , Maman, il y a des marches  » !                                                    

Je suis aussi, souvent la championne du quiproquo:

Au cours d’un repas familial, d’une conversation ….. il m’arrive fréquemment de m’absenter un instant pour  faire un tour à la cuisine  (ou autre chose) . Je tends donc l’oreille au maximum pour ne pas perdre le fil de la discusion  (tout ce qui se dit à ma table m’intéresse fortement) mais… mon ouie commence à me jouer des tours : je n’entends plus comme avant.

Alors, parfois, (souvent) je reviens m’asseoir et je reprends  la conversation sur le sujet que je suppose être toujours le même..

Sauf …que … entretemps, il y a belle lurette que la tablée a changé d’intérêt et mes paroles n’ont absolument plus aucun rapport  avec le sujet initial et paraissent  au minimum parfaitement  incongrues !

S’ensuit un court silence avant que la tablée ne s’esclaffe bruyamment !

J’ai vu Lydie et Mumu pleurer de rire tellement ma phrase était comique sortie de son contexte !

Et je ne parle pas de fous-rires de vous tous !

Je n’utilise pas toujours l’outil ou l’ustensile qui convient pour faire les choses.

Je taille les fleurs avec les ciseaux plutôt qu’avec  le sécateur…

Mumu m’a eu vue servir la soupe au vermicelle avec une écumoire, trancher viande ou gateau aux ciseaux et tenter de servie des spaghettis à la cuillère…. Bref, j’ai tendance à utiliser ce qui me tombe sous la main en premier !

Je dis souvent :

-      Oui…. Mais… non !

-       Non ! Mais …enfin…si !

-       Ce n’est pas de ma faute !

-        Non ! Je ne suis pas CHAUVINE !

-        J’aurais dû….  Mais …

-        Je peux t’aider ?

Jordan m’a fait remarquer dernièrement que j’ai réalisé le tour de force d’utiliser dans la même phrase :

-        «  mais …non ! Mais …non  !

Mais…si !…mais   si !… mais  ……..…oui ! »

Je questionne souvent mes enfants ou petits-enfants.

-        Tu vas où ?

-        Avec qui ?

-        Pourquoi ?

-        Comment ?

-        Quand ?

Mais on n’est pas obligé de me répondre ! Enfin, pas toujours !!

Ce n’est pas de la simple curiosité c’est juste de l’intérêt pour tout ce qui leur arrive.

Ça me rassure.

Lorsque j’ai commencé à avoir des cheveux blancs, je les ai d’abord cachés avec des couleurs, puis des mèches … puis je les ai gardés lorsqu’il sont devenus gris pour terminer par laisser la nature faire son œuvre et me voici blanchie !

Ça ne me rajeunit pas !

Je n’y peux rien : soixante - quinze ans, ça ne pardonne pas … mais on n’a pas le choix. Les années s’ajoutent et le poids des ans se fait sentir … vous verrez !!!!!!

Les cinquante - cinq dernières années m’ont vue mère, grand-mère et arrière grand-mère avant tout !

J’ai partagé vos peines et vos soucis et j’ai fait miens tous vos bonheurs.

Les choses restent les mêmes …

Et moi … il est bien trop tard pour que je change !

C’est ma vie.

A vous tous de vivre la vôtre … et de faire en sorte qu’elle soit heureuse !

Vous avez la grande chance de faire partie de notre belle et grande famille. 

Ne laissez pas ces liens sombrer dans l’indifférence et essayez de partager les bonheurs et malheurs de chacun de vous.

 Avec les moyens de communications actuels : téléphone, internet… même l’éloignement géographique  n’est plus un problème.

Soyez indulgents avec les personnalités différentes de chacun de vous tous, l’important c’est avant tout que chacun soit heureux.

Vous verrez : ce n’est pas toujours aussi facile qu’il y parait !

 Avec le temps, la vie apporte à chacun son lot de soucis et les liens se distendent.

Vous me connaissez tous,  si bien que, parfois vous devinez ce que je vais dire pour excuser ou défendre  l’un ou l’autre  avant  même que je n’ouvre la bouche.

 On a le droit  parfois, de  faire preuve d’un peu de :  

 Chauvinisme Familial

-     Non ? 

-     Mais si ! Mais si !

Si vous le souhaitez je peux même vous donner des cours ! 

Posté par emiliacelina à 16:25 - Commentaires [13] - Permalien [#]